BIENVENUS A’ BRESCIA

BIENVENUS A’ BRESCIA

Chères Mesdames et chers Messieurs,

Avec plaisir, Brescia vous donne la bienvenue !

Une longue tradition de sens et d’orgueil de la liberté qui s’est manifesté dans des moments glorieux et souvent tragiques , a valu a Brescia le titre d’honneur de ‘ LA LEONESSA D’ITALIA’ – la ‘lionesse d’Italie’ – en se réfèrent à l’épisode du soulèvement de la ville contre la domination autrichienne (les ‘dix journées de 1849) , le titre est pour autant justifié par maintes autres épisodes tout au long des siècles , parmi lesquelles le terrible siège par l’armée des Visconti en 1440 -42 et, témoignage héroique de la fidélité a la République de Venise .de laquelle Brescia faisait partie dès 1428 , l’insurrection en 1512 contre l’occupation française.

Parmi les villes les plus importantes de l’empire romain, Brescia préserve de cette époque des nombreux témoignages , en premier lieu l’ensemble monumental du Temple Capitolien, des restes de l’amphithéâtre et du Forum. Le complexe de l’ex monastère de Santa Giulia dans lequel se trouvent aujourd'hui les musées de la ville, à coté de mosaiques et des fragments de peintures de villas de patriciens romains , abrite aussi le symbole de Brescia, la célèbre statue en bronze de la ‘Victoire ailèe’ (dèbut du deuxième siècle après Christ), retrouvée au début du dix-neuvième siècle au cours de fouilles dans le terrain autour du temple capitolien.

A’ beaucoup d’égards Brescia peut ‘jouer’ des ‘doubles atouts’ : ainsi elle possède deux saints patrons (Faustino e Giovita), deux hotels de ville , le mediéval ‘Broletto’ et le ‘Palazzo della Loggia’ d’un superbe style palladien , deux cathédrales ,l’une à coté de l’autre , qui avec leurs puissantes silhouettes dominent la Piazza del Duomo (aujourd’hui Piazza Paolo VI , d’après le pape né près de Brescia) réalisant à travers leur dimensions et styles différents un dialogue à grande échelle , le ‘Duomo Nuovo ‘ ( réalisé sur le lieu de la précedente cathédrale ‘estivale’ à partir de 1604) et la ‘Rotonda’ (Duomo Vecchio) en style romain du douzième siècle. Les deux spéctaculaires monuments offrent aussi un bel example d’un autre ‘double atout ‘ de Brescia : l’emploi de deux espèces de pierre ‘de la maison’ , caractéristiques pour la ville : le calcaire ‘Medolo’ et le marbre ‘Botticino’.

 

En particulier dans la première moitié du seizième siècle, Brescia faisait partie des centres plus importants d’art en Italie et comptait quelques-uns des maîtres plus importants de la peinture de la renaissance ; beaucoup des belles églises de la ville comme San Govanni Evangelista ou San Francesco sont enrichies par des peintures de Moretto et Romanino , tandis que deux chef d’œuvres de Savoldo se trouvent à la Pinacothèque municipale

de Georg Duhr.

 

 Letto 1719 volte